MySQL – Changer le mot de passe root perdu

Si l'on a perdu le mot de passe root de MySQL, il est quand même possible d'en fixer un nouveau. Pour cela, il faut bien sûr contourner l'étape d'authentification:

/etc/init.d/mysql stop
mysqld_safe --skip-grant-tables --skip-networking &
mysql -u root

mysql> use mysql;
mysql> update user set password=PASSWORD(”nouveaumotdepasse”) where user=’root’;
mysql> flush privileges;
mysql> quit

/etc/init.d/mysql stop
/etc/init.d/mysql start
mysql -u root -p    # connexion avec le nouveau mot de passe

Plesk – Erreur: ‘NoneType’ object has no attribute ‘get_finished’

Cette erreur peut survenir sous Plesk 12.0 (Linux et Windows), lors de l'ouverture du Gestionnaire de sauvegardes. Motif: Une tâche est corrompue dans le dossier  %plesk_dir/PMM/tasks (sur Ubuntu 14.04: /opt/psa/PMM/tasks).

Solution:

  • Sauvegarder ce dossier %plesk_dir/PMM/tasks
  • Supprimer tous les fichiers de ce dossier

(cf https://kb.odin.com/en/124790)

config: cannot create user preferences file /nonexistent/.spamassassin/user_prefs: No such file or directory

Modifier /etc/default/spamassassin. Remplacer:

OPTIONS="--create-prefs --max-children 5 --helper-home-dir"

par

OPTIONS="--create-prefs --max-children 5 --helper-home-dir -u debian-spamd"

Créer le dossier et ajuster ses permissions:

mkdir -p /nonexistent/.spamassassin
chown debian-spamd: /nonexistent/.spamassassin

et redémarrer le service:

service spamassassin restart

Protégé : Installation DKIM multi-domaines sur Debian (Squeeze, Wheezy)

Il n’y a pas d’extrait, car cet article est protégé.

Fichier de configuration de Joomla

Le données de configuration de Joomla sont stockées dans le fichier

configuration.php

à la racine du site.

Connaître la version de Joomla

Si l'on n'a pas accès au panel d'administration, on peut quand-même savoir quelle est la version de Joomla installée. Il suffit d'avoir un accès FTP ou SSH et d'afficher le contenu du fichier:

"libraries/cms/version/version.php"

(versions 2.5.x et 3.x.x)

 

Lister les modules chargés par Apache et ceux installés pour PHP

Modules chargés par Apache:

apachectl -t -D DUMP_MODULES

 

Modules installés pour PHP:

php -m

(Remarque: on peut aussi utiliser la fonction phpinfo, qui donne beaucoup plus d'informations)

Effacer complètement un disque dur en ligne de commande

Le plus simple est de démarrer sur un liveCD (Ubuntu, SystemRescueCD ...etc), et l'outil que je recommande est shred. Pour lister les disques et partitions, utiliser soit parted (en cas de très gros volumes) soit fdisk:

fdisk -l

La commande shred est très simple. Par exemple, pour effectuer 50 passes (-n) en remplissant de zéros (-z) et en affichant l'état d'avancement (-v) :

shred -z -v -n 50 /dev/sda

 

Installer sa clé SSH sur un serveur distant

Prérequis: Il faut le client openSSH sur sa machine, et le serveur SSH sur la machine distante.

Générer les clés publiques et privées :

ssh-keygen -t dsa -b 1024

Ajouter la clé publique à la liste des clés autorisées du serveur distant:

ssh-copy-id -i ~/.ssh/id_dsa.pub user@serveur.distant

Et voilà ! On peut y accéder sans fournir de mot de passe:

ssh user@serveur.distant

 

Installer Vesta sur Debian 7 (Wheezy)

L'installation de Vesta sous Debian 7 se fait exactement comme sous Ubuntu:

ssh root@le-nom.de-votre-serveur

curl -O http://vestacp.com/pub/vst-install.sh

bash vst-install.sh

Si certains composants logiciels sont déjà installés et interfèrent éventuellement avec l'installation de Vesta, celui-ci vous le signale. Je recommande fortement de désinstaller  tous ces paquets logiciels risquant de poser problème (par exemple: exim4, apache2, nginx, vsftpd).

Autrement dit, il est recommandé de n'installer Vesta que sur un système quasi-vierge (juste l'OS).